Une jeunesse abandonnée, nous ne l’acceptons pas !

La crise du covid, qui a durement touchée les étudiants, a également révélé au grand jour une précarité grandissante parmi eux, avec parfois des situations de grande pauvreté.

Partager:
...

En PACA, le taux de pauvreté des moins de 30 ans est à 24,8% contre 22,4% au niveau national.

Dans ce contexte exceptionnel, il faut saluer les initiatives que des jeunes solidaires ont su mettre en place, comme le soulignait le président de l’université Aix-Marseille, Eric Berton, lors d’une rencontre ce jeudi, avec Jean-Laurent Félizia, Capucine Edou et Mariane Demeizel.

Pour autant, les inégalités ne cessent de s'accroître et les étudiants font face à de grandes difficultés, dans leur vie quotidienne, en matière de santé ou de logement, comme ont pu en témoigner les responsables d’organisations étudiantes de l’université d’Aix-Marseille auprès de nos candidats. 

La région a un rôle majeur à jouer dans l'accompagnement des jeunes. Dans leur formation en premier lieu ; c’est pourquoi nous voulons construire de nouveaux lycées et rénover les établissements qui ont été laissés à l’abandon. Nous voulons financer plus de 100 000 formations dans les métiers de la transition écologique et dans l’économie sociale et solidaire. 

« Ce n’est pas d’une start-up nation mais d’une nation solidaire dont nous avons besoin » commentait Jean-Laurent Félizia. Le rassemblement écologique et social annoncera par ailleurs des mesures dédiées à la mobilité des jeunes dans les prochains jours. 

Retrouvez dans le « Direct du Sud » avec Jean-Laurent Félizia et Capucine Edou, consacré à la jeunesse.


Indiquer le numéro de téléphone sans préfixe et sans espace, par exemple 0611111111

Numéro de voie de ton adresse, par exemple "10" ou "2 bis", etc...

Libellé de la voie, par exemple "rue Jean-Jaurès" ou "boulevard Magenta", sans le numéro









Je rejoins la campagne